Facebook

Vols de service des militaires: les chips ne sont plus un repas

Une bonne alimentation est l’un des éléments essentiels d’une excellente condition. Et cette condition ne semble pas toujours respectée à l’armée, à en croire la députée Kattrin Jadin (MR) qui a interpellé le ministre de la Défense, Steven Vandeput : «  Il me revient que des militaires ne reçoivent parfois pour manger qu’un simple sachet de chips lorsqu’ils prennent l’avion pour un voyage de service. Ce « repas » serait pris en compte comme un repas complet et aucun défraiement ne serait octroyé pour un sandwich ou autre une fois au sol  ».

chips

Le ministre ne réfute pas : «  Les instructions pécuniaires actuelles prévoient que les militaires ne reçoivent pas d’indemnité de repas s’ils reçoivent un sanck ou une friandise pendant le vol  ». Steven Vandeput précise toutefois que la situation est en passe de changer : «  Ce texte a été revu fin décembre 2017 afin d’octroyer aux militaires une indemnité si aucun repas consistant n’est servi  ».

Au SLFP-Défense, on indique que les cas cités par la députée libérale ne constituent nullement une généralité. Loin de là.

«  En fait, cela dépend de la durée du vol. Pour les plus longs trajets, il y a un catering prévu  », relève Edwin Lauwereins, président du syndicat. Quant à la modification de décembre, elle pourrait encore être améliorée. «  Le but de ce changement était de nous aligner sur les autres armées. Il demeure toutefois deux problèmes  », souligne le syndicaliste.

 

source : agence belga le 31/01/2018

Mots-clés: syndicat,, militaire,, brussels

Imprimer E-mail